Japan forever
Un travail de diplôme pas comme les autres
Catégories
Archives
Petit Chalet

Ce soir, nous sommes allés manger une fondue au fromage avec l’assistant. Je lui ai proposé avant-hier, d’aller partager un repas cette semaine ou la semaine prochaine, pour que je puisse lui remettre mes petits présents pour son noël.

Lors qu’il m’a demandé quel restaurant je voulais essayer, je lui ai demandé s’il était interessé pour essayer le restaurant Suisse. Il était curieux de tester et nous avons décidé d’y aller. Nous nous sommes fixé rendez-vous directement devant le resto ce dimanche à 18h00.

J’ai trouvé facilement le lieu en question et l’assistant m’a rejoint quelques minutes après. Nous sommes entrés, mais avant cela, j’en ai profité pour faire deux ou trois photos de la devanture.

Devanture, prise 1.Devanture, prise 2.Devanture, prise 3.

Nous avons effectivement mangé notre fondue. C’était la première fois que l’assistant mangeait une fondue. Je dois dire que malheureusement, pour une première fois, c’est pas des plus réussi :| La fondue était faite d’emmental et d’un autre fromage que j’ignore. Elle était MEGA liquide, et le fromage restait au fond sans se lier en fait, sans pour autant nager dans de l’huile. Le goût était doucereux mais pas mauvais, mais pour les puristes comme nous le sommes de naissance en Suisse :D, c’était presque un sacrilège. Je dois dire, que l’expérience était quand même intéressante et ça nous a permis de passer un bon moment ensemble à discuter de la Suisse.

Durant ce repas, j’ai eu confirmation de sa part qu’au mois de mars prochain, il va passer un mois en Ecosse. Si son emploi du temps le permet, il fera un tour en Suisse. J’espère qu’il le pourra, histoire de pouvoir lui rendre la pareille vis à vis de tout ce qu’il m’a fait découvrir ici.

Après la fondue, en fait c’était juste une entrée (la portion en conséquence), nous avons eu droit à de la viande (genre chasse) pour moi et du poisson pour lui. Les deux plats étaient accompagnés de riz. C’était bon. J’ai tenté d’expliquer la saison de la chasse à l’assistant mais sans succès. C’est absolument terrible. Je suis capable de parler un anglais compréhensible lorsque j’explique de la technique à quelqu’un, ou de comprendre un texte d’anglais technique, mais dès qu’il s’agit de parler de nourriture, je n’ai pas le vocabulaire. L’assistant me faisait part de la même difficulté qu’il éprouve entre japonais et anglais pour la nourriture.

Petite anecdote au passage, je n’ai pas fait mention de mes origines, alors on a eu droit à un cours sur comment manger la fondue. Les explications étaient plus que ça. C’était une démonstration en bon et due forme. C’est cool parce que c’est vrai que par défaut, si on sait pas comment faire, il peut y avoir plusieurs techniques envisageables.

Après le repas, nous avons pris un tram pour rentrer. J’ai eu l’occasion de tester un nouveau moyen de transport que je n’avais pas encore tenté dans Kyoto. C’était un vieux tram tout bruyant mais intéressant. Vraiment pas très grand mais plus confortable que les bus. Ce qui est dommage, c’est que vu qu’il faisait nuit, je n’ai pas vu grand chose de l’extérieur. L’assistant m’a recommandé de refaire le trajet de jour. Je lui ai dit que j’ajoutais ça à ma liste des choses à faire :D Je lui ai fait part de mes journées de 11h de moyenne de travail ces temps-ci. Comme vous le savez, une certaine pression se fait sentir (pas la mauvaise pression, une pression qui fait voir que c’est bientot la fin :D ).


Commentaires
Par Goomb le 17 novembre 2008

Au sujet de la pression, moi je pensais que tu parlais de celle du bar :X

Par Raph’ le 19 novembre 2008

Chasse en anglais : hunting. :boulet:

Vouaip, faudra lui monter la vraie fondue et tout et tout. Parce que bon, ça donne une mauvaise image de la Suisse. Je me demande d’ailleurs, si pour la bouffe asiatique chez nous, c’est pas la même chose par rapport à là-bas. :..:

Mais en tout cas, ça doit être assez rigolo à voir, la démo du comment on la mange… Avec une cuiller ? :lol: