Japan forever
Un travail de diplôme pas comme les autres
Catégories
Archives
Archives pour septembre 2008

Après le sanctuaire d’Itsukushima, je savais pas trop quoi faire. J’ai pris mon plan et j’ai vu qu’il y avait une pagode à deux étages pas loin. Alors je me suis dit que j’allais voir ce qu’il en est. Du coup, j’ai également commencé à prévoir un peu plus mon parcours dans l’ile.

La suite »


Il s’agit du sanctuaire se trouvant directement devant (ou derrière) la porte de l’océan. Ce sanctuaire est très orange :D Il est bâti également sur l’océan et à marée basse, on peut bien voir les pilotis.

La suite »


C’est la fameuse porte orange sur l’océan, se trouvant devant le sanctuaire d’Itsukushima. C’est impressionnant parce que la porte n’est pas ancrée dans le sable de l’océan. Elle est juste posée et tient par son propre poids en place (c’est ce que j’ai pu lire sur le sujet).

La suite »


Ce qui frappe tout de suite en arrivant sur l’ile, c’est la présence des cerfs directement sur les quais, dans les rues, partout. Ils sont là, ils cherchent leur nourriture, mais surtout ils sont imperturbables vis-à-vis des humains qui trainent autour. Ils n’en ont que faire. Ils continuent de vaquer à leurs occupations sans s’offusquer de ce que l’on peut bien faire.

La suite »


Le 2ème jour de mon séjour à Hiroshima était consacré à la visite de l’ile Miyajima. J’avais élaboré ma petite escapade là-bas à l’avance et juste regardé les transports la veille de mon périple. J’avais vu que je pouvais prendre soit le train soit le tramway pour aller jusqu’à Miyajima-guchi, le port de ferry pour l’ile.

La suite »


Après toutes ces visites et balades, il a commencé à se faire tard (enfin c’est relatif). J’ai décidé de revenir à mon point de départ (toujours à pied). J’ai pris la promenade de la paix cette fois, et j’ai longé une longue artère pleine de hauts buildings que vous avez aperçus dans un autre article.

La suite »


Après avoir parcouru le parc de la paix, je suis arrivé au bout, où se trouve le musée de la paix. C’est un musée consacré à ce qu’il s’est passé en 1945 à Hiroshima. Je voulais le visiter, mais malheureusement, je suis arrivé à 30 minutes de la fermeture et je me suis donc abstenu d’y aller.

La suite »


Après le dôme, je me suis rendu au parc de la paix. Il est juste à côté et contient un certain nombre de monuments commémoratifs pour la paix. Ce parc a été bâti sur l’emplacement d’un quartier entier de l’ancienne Hiroshima qui a été balayé par l’explosion nucléaire. Je dois dire que l’emplacement a été judicieusement choisi car c’est le cadre tout à fait adéquat pour un parc.

La suite »


Après le château, je me suis dirigé en direction du dôme de la bombe atomique. En m’y rendant, j’ai été confronté à une foule de gens genre manifestation sportive. Ne sachant pas trop dans quoi je mettais les pieds, j’ai préféré faire un petit détour. Lorsque je suis passé devant le stade municipal de baseball j’ai compris ce que ça voulait dire; tous ces gens présents dans les environs. Y avait surement un match ce soir là, ce qui m’a été confirmé le lendemain.

La suite »


Le château d’Hiroshima n’a pas fait exception des bâtiments qui furent soufflés, détruits, réduits en cendres par la bombe atomique en 1945. Depuis, il a été reconstruit à l’identique et bien solidement. Les abords du château, comme la caserne, n’ont pas été reconstruits et il ne reste plus que les fondations en pierre.

La suite »