Japan forever
Un travail de diplôme pas comme les autres
Catégories
Archives
Ça commence bien

Pas encore parti et déjà des soucis. Le 8 juin dernier, j’ai pas trouvé mieux à faire que de laisser m’échapper des mains une boîte à outils relativement lourde. Résultat des courses, une grosse douleur au majeur de la main droite.

Ni vu, ni connu, je laisse passer la douleur et je continue mes activités du moment. La semaine qui suit fut ma dernière semaine d’examens. Durant toute la semaine mon doigt m’a fichu une paix royale. Pas de douleurs. Pas de gêne. Rien.

La semaine d’examens passe (qu’est-ce qu’elle a été tranquille celle-là). Le week end se passe tranquillement et lundi qui suit cette semaine d’examen, une douleur se réveille lorsque je tape mon doigt ou fournis des efforts (pas très conséquents les efforts) de ma main droite. Je me dis : « Ça va passer ! ».

Une semaine passe et toujours cette douleur gênante qui se manifeste de temps à autre. Je me décide d’aller voir mon médecin généraliste. Celui-ci me prend le jour même de mon appel. Je vois mon médecin le 23 juin. Tout de suite il me sort : « Il est enflé votre doigt. En plus, il est tordu. Je vous envoie chez un spécialiste de la main et aussi faire une radio ». Je commence à me faire du souci. Il me parle d’arrachement osseux, de ligament déchiré et de tendon abîmé.

Mon médecin me trouve une place pour le lendemain pour effectuer une radio soit le 24 juin. Rendez-vous à 15h30. Départ de chez moi à 15h. Arrivé à la clinique à 15h15. Pris de suite. Radiographié après remplissage du dossier. Avis du radiologue instantané ou presque (bonne complexité :P). Sorti de la clinique à 15h30 (tiens c’est l’heure où j’aurais dû être pris). Rentré chez moi 15h45. Il m’aura fallu plus de temps pour les déplacements que pour la radio.

Résultat de la radio : Pas d’arrachement osseux ! OUF !

Bon, il me reste plus qu’à attendre mon rendez-vous chez le spécialiste de la main qui est prévu pour le 30 juin. De nouveau, il m’aura fallu plus de temps en déplacement qu’en consultation. Après 15 minutes de consultation le médecin me fait : « C’est un ligament déchiré. Vous avez de la chance il est pas rompu sinon votre doigt ferait un angle de 45° au niveau de la première phalange. »

Cette fois, c’est bon je suis fixé. J’ai droit à 6 à 8 semaines de guérison à condition de ménager mon doigt. Pour ce faire, je dois voir un (en fait une) ergothérapeute pour qu’elle me pose une sorte d’attelle. En gros, un velcro pour fixer mon majeur à mon index, histoire de le soulager la moindre. Du coup, plus le droit de faire des efforts avec, comme ouvrir des bouteilles (Et merde !!!).

S’ensuit une certaine contrariété mais bon, quand il faut il faut ! C’est vraiment con les petits accidents de la vie de tous les jours.